Centres
équestres
Ecuries Prestataires
& fournisseurs
Randos, stages
& séjours
Courses Elevage
& vente
Formations
& métiers
Petites
annonces
Actualités
 

 
 

 

L'univers des courses

L'organisation des courses :

Les sociétés de courses sont des associations à buts non lucratifs agréées par le Ministère de l'Agriculture. Elles détiennent seules le droit, renouvelé chaque année, d'organiser des courses de chevaux sur le territoire national dans les trois disciplines ; galop, trot, obstacle. Ces sociétés de courses gèrent un ou plusieurs hippodromes accueillant des réunions (ensemble de courses) et détiennent également l'autorité pour réglementer et contrôler la régularité des épreuves.

248 sociétés de courses existent aujourd'hui et deux d'entre elles sont dites Sociétés-Mères. Il s'agit pour les courses de plat et d'obstacle de France-Galop, et pour les courses de trot de la Société d'Encouragement à l'Elevage du Cheval Français.

Outre les missions classiques des sociétés de courses, ces deux sociétés, chacune dans ses disciplines, sont en charge de :

  • La rédaction et de l'application du Code des Courses
  • La délivrance des autorisations de faire courir, d'entraîner et de monter les chevaux de courses
  • L'établissement du calendrier des courses

Elles ont pour mission d'assurer le développement économique de leurs secteurs, et doivent notamment :

  • Encourager et améliorer l'élevage des chevaux de course
  • Déterminer les allocations et primes des courses
  • Assurer le bon fonctionnement de la prise des paris sur les hippodromes (le PMU est lui chargé de la promotion, de la vente et du traitement des paris hippiques en dehors des hippodromes).

L'ensemble de ces sociétés de courses sont réunis dans les Fédérations régionales et dans la Fédération Nationale des chevaux de course, qui ont pour mission de coordonner leurs activités, d'appuyer leurs revendications auprès des pouvoirs publics et d'exécuter toute mission d'intérêt général en faveur de l'institution.

 

Les spécialités :

Le trot :

C'est sous l'initiative de la municipalité de Cherbourg et d'un officier des Haras nationaux (Ephrem Houël) que la première course officielle de trot eu lieu les 25 et 26 septembre 1836 à Cherbourg. Depuis, la discipline ne cesse d'accroître son influence : sa première société mère (la société d'encouragement pour l'amélioration du cheval Français Demi-Sang) s'installe à Caen en 1864 et obtient l'exploitation de l'hippodrome de Vincennes en 1879.

La discipline est aujourd'hui la première composante des courses en France (61,15 % des courses en 2001) et s'impose au niveau mondial.

Près de 140 000 chevaux/an prennent aujourd'hui le départ de 10 100 courses réparties sur 238 hippodromes, l'évènement le plus renommé étant le Prix d'Amérique.

La discipline comporte deux composantes, les courses attelées et les courses montées, se réalisant sur des distances de à pour les premières et de à pour les secondes.

La société mère des courses de trot est depuis 1864, la Société d'Encouragement à l'Elevage du Cheval Français.

Le plat :

Les premières courses officielles de galop furent organisées sous Louis XV, cependant leur véritable essor et l'origine de leur renommée en France ne se fit que sous l'influence de la société d'encouragement créée en 1833. Les premiers hippodromes et grandes épreuves voient leur jour en 1835 (Chantilly).

De nos jours, les courses de plat représentent 26,11 % des épreuves de courses, la plus prestigieuse étant le prix de l'Arc de Triomphe sur l'hippodrome de Longchamp. 9 180 chevaux ont pris le départ de 4 313 courses en 2001.

Les épreuves se disputent sur des distances comprises entre 800 et 4 000 mètres, la distance dite classique étant de 2 400 mètres. Les chevaux doivent porter des poids compris entre 50 et 65 kilos (jockey + selle). Ces chevaux peuvent participer à différents types d'épreuves :

Les courses à conditions, réunissant des chevaux de valeur comparable

Les courses à handicap, égalisant les chances des participants par un poids porté différent suivant les valeurs et performances antérieures des chevaux.

Les courses à réclamer, où les partants sont mis aux enchères à bulletins secrets.

La société mère des courses de plat est depuis 1995 France Galop.

L'obstacle :

Les courses d'obstacles trouvent leur origine dans les courses au clocher, disputée à travers les campagnes d'Irlande et d'Angleterre.

Ces courses d'obstacles sont développées et administrées à partir de 1863 par la société des steeple-chases, et l'hippodrome d'Auteuil, accueillant l'épreuve phare de la discipline, le grand steeple-chase de Paris, est ouvert en 1874.

2 104 chevaux ont pris le départ de 2 134 courses en 2001.

Ces épreuves se disputent sur des distances comprises entre 2 800 et 6 500 mètres et les chevaux doivent porter des poids compris entre 61 et 75 kilos. Cette spécialité regroupe des courses de haies (avec obstacles identiques), des steeple-chase (obstacles hétérogènes) et des cross (obstacles naturels et distances plus longue).

La société mère des courses d'obstacles est depuis 1995 France Galop.

 

 

Tous droits réservés © Conseil de la Filière Cheval Rhône-Alpes - - mentions légales